Notre équipe en RD Congo

Bruno Lemarquis

Bruno Lemarquis

RCO
Coordonnateur Résident de L'ONU en République Démocratique du Congo
Monsieur Bruno Lemarquis est le Représentant spécial adjoint de la Mission de stabilisation de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO), Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire en République démocratique du Congo (RSASG/CR/CH). Avant sa nomination en RDC, M. Lemarquis occupait le même poste de RSASG/CR/CH en Haïti.

Il apporte à ce poste une vaste expérience de gestion dans des contextes multidimensionnels complexes, dans le développement, les affaires humanitaires et la consolidation de la paix. Le nouveau RSASG/CR/CH a précédemment occupé les fonctions d'Administrateur adjoint et de Directeur adjoint de la cellule de crise puis du Bureau des crises/Réseau de politique globale du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) (2014-2019), ainsi que diverses fonctions au sein du Bureau de la prévention des crises et du relèvement du PNUD (2009-2014), avec une vaste expérience des missions sur le terrain, notamment en Somalie, en Haïti, dans les Territoires palestiniens occupés et au Cambodge.

De nationalité française, M. Lemarquis a travaillé pour une organisation non gouvernementale en Haïti et en Éthiopie avant de rejoindre les Nations unies en 1992.
Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur en agriculture tropicale du Centre national d'études des régions chaudes, Montpellier, France. Il parle couramment l'anglais et le français.

Il succède à Monsieur David McLachlan-Karr appelé à d'autres fonctions.
Adama Moussa

Adama Moussa

ONU Femmes
Représentant résident
 
Adama Moussa est Représentant résident d'ONU Femmes en République démocratique du Congo depuis janvier 2022. Expert en égalité de sexes, Il a plus de 20 ans d'expérience dans le domaine de l'autonomisation des femmes, la mise en œuvre de politiques et stratégies nationales de promotion du genre et dans le domaine académique.

Il travaille pour ONU Femmes depuis la création de l'agence en 2010, d'abord au Mali, puis en tant que Représentant adjoint en RDC de 2013 à 2015. Il a ensuite été Représentant adjoint puis Représentant résident au Cameroun et Chef du Bureau d'ONU Femmes au Niger.

Avant de rejoindre ONU Femmes, Adama Moussa a été chargé de cours à la Faculté des sciences et technologies du Mali, Consultant en genre, Conseiller technique régional sur le transport et la pauvreté à la Banque Mondiale et Conseiller technique régional sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes pour le Centre régional en charge des Millenium Development Goals.

Adama Moussa est marié, de nationalité malienne et diplômé de l'École Normale supérieure de Bamako.

Albert G. Zeufack

Albert G. Zeufack

Banque mondiale
Directeur Pays
 
 
 
Albert G. Zeufack est le directeur pays de la Banque mondiale pour l'Angola, le Burundi, la République démocratique du Congo (RDC) et Sao Tomé-et-Principe. Avant cette affectation, Dr. Zeufack a occupé le poste d'économiste en chef pour la région Afrique de la Banque mondiale de 2016 à 2022.
Dr. Zeufack est rentré à la Banque mondiale dans le cadre du programme de recrutement de « jeunes professionnels » en 1997 et a commencé sa carrière comme chercheur au sein de la Division macroéconomie et croissance du Département de la recherche. Il a ensuite occupé différents postes au sein des Régions Afrique, Asie de l’Est et le Pacifique, et Europe et Asie Centrale. Entre 2008 et 2012, il s’est mis en disponibilité, pour travailler dans le fonds souverain malaisien, Khazanah Nasional Berhad, en tant qu’économiste en chef et directeur de la recherche et de la stratégie.
Entre 2012 et 2016, il a été responsable sectoriel pour la réduction de la pauvreté et la gestion économique (PREM) pour les Grands Lacs africains, directeur au pôle mondial d’expertise en macroéconomie et finances publiques, et chef de file d’une communauté d’experts de la Banque mondiale sur la gestion des rentes des ressources naturelles.
De nationalité camerounaise, Dr. Zeufack est titulaire d’un doctorat en sciences économiques du CERDI-Université de Clermont-Ferrand (France) où il a enseigné avant de rejoindre la Banque mondiale. Il est également titulaire d’un DEA en analyse et politiques économiques de l’Université de Yaoundé (Cameroun) et a suivi des enseignements professionnels à Harvard et Stanford.
Dr. Zeufack est membre du Comité technique consultatif pour la Charte des ressources naturelles à l’université d’Oxford, membre du Conseil consultatif de l’Institut pour la gouvernance des ressources naturelles (NRGI), membre du réseau de développement durable des Nations unies, et membre du Conseil d’administration du Consortium pour la recherche économique en Afrique (AERC).
Angèle Dikongué

Angèle Dikongué-Atangana

HCR
Représentante
Madame Angèle Dikongué-Atangana a pris fonction comme Représentante du HCR en République Démocratique du Congo en mars 2022. Diplomate et Juriste de formation, Madame Dikongué-Atangana œuvre depuis 26 ans pour la protection des réfugiés, personnes déplacées internes, rapatriées et apatrides.
Avant d’entrer au HCR, Madame Dikongué-Atangana a été Observatrice et Monitrice des droits humains au Rwanda de 1994 à 1996, en tant que Fonctionnaire du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme. Comme telle, elle a participé aux enquêtes préliminaires et aux collectes des premières preuves du génocide et des massacres rwandais, avant la mise en place du Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR).
Madame Dikongué-Atangana a commencé sa carrière au HCR en 1996 comme Chargée de Protection au Rwanda, puis en Côte d’Ivoire avant d’occuper les postes de Conseillère Juridique Principale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, ainsi que de Chargée Principale de Zone Géographique au Bureau Regional pour l’Afrique. En poste comme Représentante au Bénin de 2008 à 2012, elle contribue substantiellement à la promotion du droit des réfugiés en institutionalisant, organisant et coordonnant chaque année le cours d’été sur les droits humains, le droit des réfugiés et le droit international humanitaire en partenariat avec la Chaire UNESCO de l’Université d’Abomey-Calavi, dont elle a assuré la création en 2004-2005.
Par la suite, Madame Dikongué-Atangana a été la Représentante de l’UNHCR au Nigeria, également accréditée auprès de la CEDEAO de 2012 à 2016 ou elle a contribué de manière significative à relever le profil des Nations Unies dans ce pays et noué des partenariats cruciaux avec le Parlement et la Cour de Justice de la CEDEAO.
Madame Dikongué-Atangana a également occupé des postes stratégiques en tant que Directrice Adjointe du Bureau Afrique au siège du HCR à Genève et Directrice Adjointe du Bureau Régional de l’Afrique australe à Prétoria, poste après lequel elle fut nommée Représentante du HCR en RDC. C’est son troisième poste en tant que Représentante après avoir occupé les mêmes fonctions au Bénin ainsi qu’au Nigéria et auprès de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Madame Angèle Dikongué-Atangana est titulaire d’un Master en Droits des Affaires et Fiscalité Entreprises, un Master en Droit des Assurances de l’Université de Paris II (Panthéon-Assas) et un Master en Droit international public de l’Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement à Genève, en Suisse.
De langue maternelle Ewondo et de langue maritale Douala, elle est parfaitement bilingue Français-Anglais et possède de solides connaissances d’Allemand. Elle est mariée et l’heureuse mère de quatre (04) enfants.
Dominique Sam

Dominic Sam

PNUD
Representative
 
Monsieur Dominic Sam a pris ses fonctions comme Directeur Pays du Programme des Nations Unies pour le développement en République démocratique du Congo le 2 février 2018. A la date du 1er Décembre 2018, son titre a été changé respectivement en Représentant Résident a.i. du Programme des Nations Unies pour le Développement en République Démocratique du Congo et en février 2019 en Représentant Résident. Monsieur Dominic Sam est de nationalité camerounaise et est diplômé de l’Université de Yaoundé au Cameroun où il a étudié le droit. Il est titulaire d’une maîtrise en études du développement de l’Institut d’Etudes Sociales à la Haye, aux Pays-Bas.

Précédemment, il a occupé les fonctions de Directeur Pays du PNUD au Ghana et au Libéria. Lors de ce mandat il a également occupé les fonctions de Représentant résident par intérim de l’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) entre septembre 2011 et janvier 2012.
De décembre 2002 à novembre 2007, il a occupé les fonctions de Directeur adjoint de la Division du Bureau de l’appui pays pour la mobilisation des ressources au sein du Bureau des Ressources et des Partenariats Stratégiques du PNUD à New-York.

Monsieur Dominic Sam a travaillé également comme Gestionnaire du portefeuille à la Division Afrique du Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets de 1997 à 2000, et comme assistant du Représentant Résident du PNUD Cameroun de 1991 à 1997.
Avant de rejoindre le Système des Nations Unies, Monsieur Sam a travaillé comme Agent Principal de Planification, et de Suivi-Evaluation auprès de l’Autorité de développement du Nord-Ouest du Cameroun entre 1987 et 1990.
Eugene KONGNYUY

Eugene KONGNYUY

FNUAP
Représentant Pays
Dr. Eugene Kongnyuy a rejoint le bureau pays de l'UNFPA en RDC comme Représentant après avoir occupé la même fonction au Mali. Avant le Mali, il a travaillé au Nigeria, tout d'abord comme Représentant adjoint de l'UNFPA, puis comme Représentant de l'UNFPA par intérim.

Au cours des 15 dernières années, Dr Eugene Kongnyuy a servi dans plusieurs pays à différentes fonctions au sein de l'UNFPA. Il a été conseiller principal en santé maternelle et coordinateur H4+ des Nations Unies en République Démocratique du Congo (2012-2016), conseiller technique principal pour la santé maternelle à Madagascar (2009-2012) et coordinateur de la santé reproductive d'urgence en Haïti.
Avant de rejoindre l'UNFPA, Eugene Kongnyuy était Professeur en santé sexuelle et reproductive à l'Université de Liverpool au Royaume-Uni, où il a dirigé l'équipe de santé maternelle et mené des recherches de niveau international qui ont été traduites en politiques mondiales et nationales sur la santé sexuelle et reproductive. Il a également fourni une assistance technique aux gouvernements et renforcé les capacités nationales dans plusieurs pays d'Europe, du Moyen-Orient, d'Asie et d'Afrique.

Dr Eugene Kongnyuy, de nationalité camerounaise, est consultant en obstétrique et en gynécologie. Il est titulaire d'un doctorat en médecine (MD) de l'Université de Yaoundé (Cameroun) et d'un PhD en santé publique de l'Université de Staffordshire (Royaume-Uni). Il est également titulaire d'un Master en santé publique (MPH) de l'Université hébraïque d'Israël et d'un Master en Administration des Affaires (MBA) de l'Université du Peuple (États-Unis d'Amérique). Il est l'auteur de plus de 100 publications scientifiques dans des revues scientifiques avec comité de lecture et de cinq livres.
Isaias Barreto Da Rosa

Isaias Barreto Da Rosa

UNESCO
Chef du Bureau et Représentant
Dr. Isaias Barreto da Rosa est le représentant de l'UNESCO en RDC et chef du bureau de Kinshasa depuis le 1ᵉʳ mai 2022. Il a précédemment travaillé comme PDG de l'Agence de Régulation Multisectorielle de l'Économie (ARME), Cap-Vert entre 2018 et 2022, et le premier Commissaire de la CEDEAO en charge des Télécommunications et des Technologies de l'Information entre 2014 et 2018.
Il a conclu son post-doctorat à l'Université de Tallinn, en Estonie. Il est titulaire d'un diplôme d'études supérieures et d'un doctorat en éducation et développement humain (Université de Saint-Jacques-de-Compostelle, Espagne), une maîtrise en Développement de la Gestion (École de Gestion Euro-Arabe, Grenade, Espagne) et une licence en Informatique (Faculté des sciences, Université de Lisbonne, Portugal). Le Dr. Isaias Barreto da Rosa est instructeur Cisco Academy à l'Université Centrale d'Angleterre, au Royaume-Uni, et à l'Université métropolitaine Nelson Mandela, en Afrique du Sud.
Avant de rejoindre la CEDEAO, il a travaillé comme programmeur et analyste informatique au Centre d’Étude des Problèmes d’Information de l’Université Catholique Portugaise (Portugal) ; chercheur à l'Université de Tallinn, Estonie ; professeur à l'Université Jean Piaget du Cap-Vert pendant 13 ans, où il a également assumé plusieurs autres responsabilités telles que Chef du Département des Sciences et Technologies, Directeur de la Division Technologique ; Directeur du Laboratoire d’Éducation Digital, Manager de l’Académie Cisco, Manager de l’Académie Microsoft, etc.
Le Dr. Isaias Barreto da Rosa a par ailleurs, été consultant pour le gouvernement et les institutions du Cap-Vert et plusieurs organisations internationales. Il a donné des conférences dans plusieurs pays et a des dizaines de publications scientifiques dans des revues et des actes de conférences internationales.
Nteba Soumano

Nteba Soumano

OIT
Directrice a.i.
Madame Nteba Soumano assure depuis août 2021 la fonction de Représentante ad-intérim du bureau de l’OIT à Kinshasa pour la RDC, le Congo, la RCA, le Tchad, l’Angola et le Gabon. Elle possède une solide expérience dans les processus de planification stratégique, de mobilisation de ressources, de formulation, management et évaluation de projets, dans la coopération inter-agences du Système des Nations Unies et avec les partenaires au développement, ce, de par ses fonctions de spécialiste en développement de compétences et employabilité qu’elle assure depuis Octobre 2016 pour la sous-régions de l’Afrique centrale, pareillement à sa fonction de représentante ad. Intérim.

Diplômée de l’Université technique de Berlin en Allemagne (DEA), Madame Soumano possède une expérience professionnelle de plus de 20 années dans le secteur du développement, elle a rejoint le bureau de l’OIT au Sénégal en Janvier 2001 où elle a assuré les fonctions de Conseiller Technique Principal de plusieurs projets emplois d’envergure sous régionale et assuré un appui conseil aux équipes de travail décent du BIT, aux Gouvernements, organisations d’employeurs et de Travailleurs dans la mise en œuvre de l’agenda du Travail décent notamment sur les questions relatives à la promotion de l’emploi rural, le développement des entreprises, la formation professionnelle: formulation de politique, amélioration de l’employabilité et de la qualité de la main d’œuvre nationale.
TatianaWah

Tatiana Wah

UNOPS
Représentante et Directrice du Bureau
De nationalité américaine, Mme Tatiana Wah est la représentante et directrice du Bureau multipays de l'UNOPS en Afrique centrale (CDMCO), dont le siège est à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Elle dirige et gère les activités de l'organisation en matière d'infrastructure, de gestion de projets et de passation de marchés dans 11 pays, dont l'Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, les Comores, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République démocratique du Congo, la République du Congo, Madagascar et le Rwanda. Beaucoup, parmi eux, font partie des États les plus fragiles et les moins développés du monde.

Mme Wah a plus de 25 ans d'expérience dans les pratiques et politiques de développement durable dans les secteurs privé, universitaire, gouvernemental et des ONG. Elle possède une vaste connaissance des aspects sociaux, économiques, politiques et environnementaux du développement grâce à ses expériences en tant que professeur d'université en pratique de développement, conseillère en urbanisme et en politique publique, et praticienne dans divers contextes de développement.

Au cours des huit dernières années à l'UNOPS, Mme Wah a établi de solides relations de travail avec les partenaires gouvernementaux, ceux des Nations Unies ainsi que ceux des organisations internationales. Sous sa direction, l'UNOPS fournit un soutien technique et un renforcement des capacités dans des domaines de développement stratégique, notamment la construction et la réhabilitation d'infrastructures socio-économiques, les marchés publics, la paix, la stabilisation et la sécurité ainsi que la préservation et la protection de l'environnement.

Avant de rejoindre l'UNOPS, Mme Wah était directrice du Fragile States Program Center et du Haiti Research and Policy Program à l'Earth Institute de l'Université de Columbia (États-Unis), où elle a également enseigné la pratique du développement durable, le développement dans les États fragiles et le développement urbain dans le monde noir.

Mme Wah est titulaire d'un doctorat en planification du développement et politique publique ainsi que d'une maîtrise en planification urbaine et régionale de l'université Rutgers (États-Unis). Elle est aussi détentrice d'une licence en comportement organisationnel et gestion de l'Université Brown (États-Unis). Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles sur l'immigration, la diaspora et le développement, la structure des systèmes sociaux et le développement économique dans les États fragiles.
Thomas Maketa

Thomas Maketa Lutete

ONUDI
Représentant
 
Professeur Thomas Maketa Lutete est le Représentant de l’ONUDI en République Democratique du Congo depuis 2017. Il a commencé sa carrière professionnelle dans le secteur privé, précisément dans les télécoms (Vodafone) et les mines (De Beers).
Avant de rejoindre l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel, le Professeur Thomas Maketa Lutete a travaillé à la Banque Mondiale, ou il a appuyé plusieurs pays d’Afrique et du Moyen Orient dans les secteurs du développement du secteur privé et des finances publiques.

Le professeur Thomas Maketa Lutete est de nationalité congolaise, il est titulaire d’un Doctorat en Génie Logicielle appliqué aux finances de l'École de Technologie Supérieure de l’université du Québec, au Canada. Il est également détenteur de plusieurs Masters, notamment: le Master of Science in Information Technology de l’Université de Cape Town en Afrique du Sud; le Master of Business Administration, du Graduate School of Business de l’Université de Cape Town en Afrique du sud et du Kellogg School Of Management , Northwestern University des USA ; et le Master in Advanced Management de la Yale School of Management, Université de Yale, des USA. Il est chercheur et auteur de plusieurs ouvrages dans les domaines des stratégies d’investissement en Afrique et de l’utilisation des nouvelles technologies dans les finances.
Yves Zawadi

Yves Zawadi

UNCDF
Directeur Pays ad-interim
Yves Zawadi est Directeur Pays ad-interim du Fonds d’Equipement des Nations Unies en République Démocratique du Congo depuis avril 2022. Il assure parallèlement les fonctions de Spécialiste au Programme Energie au sein de UNCDF depuis juin 2019.
Diplômé Master en Economie, Coopération Internationale de Madison International Institute et certifié en Finance par Frankfurt School of Finance and Management, Yves ZAWADI possède une solide expérience de plus de 15 ans en structuration paysanne, planification stratégique, développement du secteur privé et facilitation des partenariats publics privés dans le secteur de l’énergie, agriculture, changement climatique, infrastructure en République Démocratique du Congo, au Rwanda et Burundi.
Avant de rejoindre le Système des Nations Unies, Yves Zawadi a travaillé dans différents projets des coopérations et organisations internationales ainsi que pour des cabinets privés entre autres en tant que Spécialiste et ou Conseiller au développement du marché, du secteur privé ou Facilitateur des partenariats publics privés pour USAID dans le Projet Feed The Future, pour UKAID/FCDO dans le Projet Elan, pour SNV, GIZ dans des projets Energie durable. Il a aussi occupé le poste de Représentant Pays ad-interim de IFDC en République Démocratique du Congo, puis le poste d’Expert Régional des Chaines de valeur de IFDC pour le Burundi, le Rwanda et la République Démocratique du Congo.
Abdoul Aziz

Abdoul Aziz Thioye

HCDH
Representative
 
M. Abdoul Aziz Thioye, Juriste, expert en droits de l’homme, protections des civils, justice, réformes institutionnelles, résolution et transformation des conflits, gestion de crises politiques, sociales et humanitaires. Il est le Directeur du Bureau conjoint des droits de l'homme des Nations Unies et Représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme en République démocratique du Congo (RDC) depuis février 2018. Il a servi les Nations Unies (ONU) à divers postes de responsabilités, au Burundi, en Haïti, en RDC et au Mozambique depuis 2005.

Avant de rejoindre les Nations Unies, il acquit une grande expérience au niveau international en tant que : Directeur de programme avec l’ONG américaine Search For Common Ground - SFCG ; Responsable de Programme” justice pour tous” avec Avocats sans frontières au Burundi ; en France et dans son pays le Sénégal depuis 1996.
Aristide Ongone Obame

Aristide Ongone Obame

FAO
Representative
Monsieur Ongone Obame, ressortissant gabonais, est titulaire d’un Diplôme d’Ingénieur agronome de la Zhejiang Agricultural University de Hangzhou, Chine, et d’un Diplôme d’études approfondies (DEA) en sciences agronomiques, de la Faculté des sciences agronomiques de Gembloux, Belgique.

Monsieur Ongone Obame débute sa carrière en 1991 en tant qu’Assistant du service zootechnique pour le compte de la Société gabonaise de développement de l’élevage (SOGADEL), Ranch Nyanga, Gabon, et de 1995 à 1997, il y travaille comme Chef de section, responsable du service zootechnique. De 1997 à 1998, il est Chef de Ranch adjoint pour l’élevage bovin à Nyanga, et de 1998 à 1999, Chef de Ranch à Ngounié, Gabon. De 1999 à 2000, il occupe le poste d’Assistant technique à la Direction générale de la SOGADEL, Libreville. En 2000, il est nommé Directeur de l’élevage et des industries animales, Ministère de l’agriculture, Libreville, Gabon. En avril 2002, il devient Secrétaire général permanent de la Commission nationale permanente de la FAO, Ministère de l’agriculture, Libreville, Gabon. De mai 2002 à février 2007, il est Conseiller du Ministre de l’agriculture et Coordonnateur du Programme spécial pour la sécurité alimentaire (PSSA), Ministère de l’agriculture, Libreville, Gabon. A partir d’octobre 2009, il devient Consultant/Coordinateur national du projet de la FAO « initiative régionale manioc », et est également nommé Conseiller en agriculture du Ministre de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et du développement rural en février 2010. Il entre à la FAO en 2014 en tant que Représentant de la FAO au Burkina Faso.
Edouard Beigbeder

Edouard Beigbeder

UNICEF
Représentant
 
Edouard Beigbeder, de nationalité française, est détenteur d’un master en gestion des affaires.

Edouard Beigbeder a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine du développement, de l’aide humanitaire et des droits de l’enfant. Avant son arrivée en RDC, M. Beigbeder a été Représentant de l’UNICEF au Bangladesh et en Haïti, respectivement de 2014 à 2019 et de 2012 à 2014. Auparavant, M. Beigbeder a occupé le poste de Coordinateur des 13 bureaux de terrain de l’UNICEF en Inde de 2009 à 2012. En réponse au tsunami qui a touché l’Indonésie en 2004, il a géré les programmes de l’UNICEF en tant que chef de bureau à Aceh et Nias. De 1995 à 2000, il a participé à la mise en œuvre des interventions d'urgence au Rwanda, en République Démocratique du Congo, au Kenya, en Somalie ainsi qu’au sein du Bureau régional de l'UNICEF pour l'Afrique orientale et australe.
Fort de son expérience en matière de plaidoyer, il a aussi dirigé l'unité de plaidoyer de l’ONG française Action Contre la Faim.
Gabriel LÉOST

Gabriel LÉOST

FMI
Représentant Résident
Gabriel Léost, de nationalité française, est diplômé de l’Ecole Nationale de la Statistique et d’Administration Economique (ENSAE) à Paris. M. Leost a commencé sa carrière à la Direction Générale du Trésor, à Paris de 1997 et 2001, puis au sein des services économiques de l’Ambassade de France au Mexique et à Singapour. Il a rejoint Washington en 2009, comme conseiller de l’Administrateur pour la France au Conseil d’Administration pour le Fonds Monétaire International et la Banque mondiale, puis au sein du Département Afrique du FMI depuis 2014. M.

Leost apporte ses compétences analytiques démontrées sur un large éventail de pays d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique, ainsi qu’une solide connaissance opérationnelle des politiques et des procédures du FMI, de par son expérience au Conseil d’Administration puis comme économiste principal pour le Tchad puis Madagascar, deux pays mettant en œuvre des programmes économiques bénéficiant du support technique et financier du FMI via des Facilités Elargies de Crédit.
Joseph Inganji

Joseph Inganji

OCHA
Chef de bureau
Nommé en 2018, à la tête d'OCHA en République Démocratique du Congo (RDC), M. Joseph Inganji apporte à ce poste plus de deux décennies d'expérience professionnelle et une connaissance approfondie des affaires humanitaires et des programmes de redressement, avec un accent sur les situations d'urgence complexes dans un contexte de développement.

M. Inganji a passé la plus grande partie de sa carrière à OCHA, dans des missions de maintien de la paix et des ONG réputées, couvrant un éventail de situations dans de nombreux pays et continents différents comme le Tchad, la République Centrafricaine (RCA), l'Afghanistan, la RDC, etc.

Il est titulaire d'un master en études externes de l'Université de Nairobi et il est actuellement doctorant au sein de la même institution.

M. Inganji est né en 1968 et est de nationalité kenyane.
Peter Musoko

Peter Musoko

PAM
Directeur pays
M. Musoko a plus de 20 ans d'expérience au sein du système des Nations Unies, où il a occupé divers postes de direction. De 2016 à sa prise de fonction en RDC, M. Musoko était directeur régional adjoint pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Dans ce rôle, il était notamment en charge du développement de partenariats, de la mobilisation des ressources, de la communication et du plaidoyer et des services de soutien opérationnel. En outre, il a donné une orientation stratégique à un vaste portefeuille de programmes humanitaires et de développement dans 20 pays de cette région.
Il a considérablement renforcé l'engagement avec les partenaires et a réussi notamment à obtenir de nouvelles ressources pour le développement de programmes innovants. Il a notamment négocié un accord de financement historique avec un gouvernement national pour développer et améliorer des programmes de cantines scolaires à l’aide de produits locaux.
Dans le contexte du COVID-19, pour faire face aux besoins croissants, M. Musoko a développé de nouvelles initiatives, obtenant notamment de l’Allemagne des financements pour intensifier la programmation de la protection sociale adaptative dans la région. En outre, il a été le fer de lance des efforts de renforcement de systèmes nationaux, notamment dans les domaines de la résilience et la nutrition.
De 2013 à 2016, M. Musoko a occupé le poste de directeur adjoint et, plusieurs mois durant celui de directeur de pays par intérim du PAM au Tchad. Pendant cette période, M. Musoko a pris la tête de la coordination des Nations Unies au Tchad en tant que coordinateur résident et coordinateur humanitaire par intérim. Il a également facilité des changements clés dans l'orientation du programme en réponse à l'évolution des circonstances locales en passant de l’assistance alimentaire en vivres à l’assistance sous forme d’espèces ou de bons, passant de 500 000 à 16 millions de dollars américains en une année.

M. Peter Musoko est arrivé en République démocratique du Congo (RDC) le 18 janvier 2021 pour prendre ses fonctions en tant que représentant de pays et directeur du Programme alimentaire mondial (PAM).